Stor(i)etta : la recette des canederli. Ou ceux qui auraient pu être des canederli.

Cher lecteur, tu m’as compris, je ne triche pas avec toi. Il y a plusieurs raisons à ça, mais la principale est que vraiment…je ne me prends pas du tout au sérieux. Je veux dire, j’écris un blog, mais ces articles auraient aussi pu être des lettres envoyées à mes amis ou juste un cahierPoursuivre la lecture de « Stor(i)etta : la recette des canederli. Ou ceux qui auraient pu être des canederli. »

Recette : la panna cotta di Pina feat. Ninotchka

Celle-ci me tient vraiment à coeur…La panna cotta ? Nooooon, ça vraiment pas ! Pina! Mais pour sa stor(i)etta, tu vas attendra un peu. Vraiment, il a été longtemps difficile pour moi de comprendre l’engouement autour de ce dessert. Du jour au lendemain, la panna cotta a fait un boum en France : j’ai l’impressionPoursuivre la lecture de « Recette : la panna cotta di Pina feat. Ninotchka »

La stor(i)etta di pasta e spinaci

Ma première colloc a été avec mon amie E.M., italienne des Marche. Alors avant que je passe un mauvais dimanche, répète après mois : on prononce MarKE, une très belle région du centre de l’Italie, côté Adriatique. Mais le centre de l’histoire n’est pas là, pas aujourd’hui. Notre petite colloc d’italiennes à Lyon, a vite,Poursuivre la lecture de « La stor(i)etta di pasta e spinaci »

Recette : pâtes aux épinards « pasta e spinaci di mamma »

Je ne pensais pas du tout écrire cette recette…Et puis cette semaine, je l’ai préparé pour un petit dîner…et sans même m’en apercevoir, je t’ai sorti deux histoires de mon chapeau liées à ce plat…Et mon invité m’a fait remarquer que cette recette parlait de quelque chose d’autre que juste d’épinards….Alors la voilà ! Et…ellePoursuivre la lecture de « Recette : pâtes aux épinards « pasta e spinaci di mamma » »

La stor(i)etta : il pastificio di Corso Langhe

Dans ma recette de gnocchi, je me suis livrée sans pudeur sur…mon incapacité à me restreindre à des proportions françaises lorsque j’en achète des industriels. J’avoue ne pas avoir été tout à fait honnête. J’en mange certes. Cuits. Et crus. Comme ça, un ou deux en passant. Mais j’ai toujours une (grosse) pointe de déception.Poursuivre la lecture de « La stor(i)etta : il pastificio di Corso Langhe »

Recette : gli gnocchi di nonna Mariuccia

Lorsque j’ai envie de me faire un repas câlins (on accepte ça comme traduction de comfort food ?), ce n’est pas un hamburger, des frites ou un kebab…Non, chez moi ce sont les gnocchi. Je ne peux pas vous parler de cette pâte sans vous faire une confidence gênante, voir mêmes deux confidences gênantes. J’osePoursuivre la lecture de « Recette : gli gnocchi di nonna Mariuccia »

Recette : la crostata di Iolanda

En italien, je dirais que la crostata « fa casa« . C’est le genre de petite tarte, qui te fait sentir accueillie dans une maison, qui sont bon les hivers avec un thé chaud mais aussi les goûters en terrasse ! Si tu veux en savoir plus sur l’histoire de la recette, c’est par là, sinon…prend tonPoursuivre la lecture de « Recette : la crostata di Iolanda »

Recette : les pêches façon Rita ou »Le Pesche all’amaretto »

Je vis un cas de conscience professionnelle aujourd’hui. Est-ce que j’écris ou pas cet article sur un dessert à base de pêches ? Risqué, je sais. Et en même temps, qui va vraiment vouloir faire la recette avec des pêches hors saison ? Ou qui en fait va plus s’intéresser à notre héroïne, Rita, quePoursuivre la lecture de « Recette : les pêches façon Rita ou »Le Pesche all’amaretto » »

A propos de Ninotchka

Aussi loin que je réfléchisse, tous mes souvenirs sont soit sucrés soit salés…ils sont souvent dans une cuisine familiale ou autour d’une tablée, avec des sourires ou des larmes, mais ce n’est jamais insipide. J’ai grandi en Italie, fille d’une maman française et d’un papa italien. Enfin, d’une maman pied-noire et d’un papa napolitain.  QuiPoursuivre la lecture de « A propos de Ninotchka »

La stor(i)etta : la crostata di Iolanda

La crostata est la tarte familiale italienne : simple et rustique, elle sent bon les dimanches à la maison. Je me souviens encore de ma première part, c’est l’un de mes premières souvenirs sucrés. Un jour, une amie de ma mère vient nous rendre visite. C’était la fin des années 80, en Italie du Nord,Poursuivre la lecture de « La stor(i)etta : la crostata di Iolanda »